Guide AchatsMusique

Tambour : Quels sont les meilleurs de 2020 ?

Dernière mise à jour : 30/04/2019

Nous sommes heureux de vous retrouver dans ce nouvel article que vous propose CTGmusic. Nous espérons que vous êtes à l’aise et prêt à lire un examen approfondi du sujet que nous vous réservons, car c’est à votre tour de parler de la batterie, prêt ?

Même si nous n’avons pas un seul musicien, les tambours sont présents dans la vie des gens. Ils sont utilisés dans divers événements, musiques, rituels, danses, traditions, etc. C’est un instrument dont le jeu nécessite de l’habileté, de la coordination et de l’indépendance. Elle est si importante qu’elle peut même constituer une part importante d’une culture.

Si vous envisagez de jouer du tambour, et que vous ne savez pas encore lequel, ou si vous évaluez votre prochaine acquisition, nous vous donnerons ici les détails des types de tambours existants, leurs avantages, leurs inconvénients, leurs prix, et tout ce qui est important pour que vous puissiez finir de prendre votre décision.

D’abord le plus important

Un tambour est un instrument de percussion, un membranophone qui, pour produire son son, doit être battu avec rythme à travers ses membranes ou ses plaques qui se trouvent sur un ou deux côtés du tambour.

Il existe de nombreux types de tambours. Les classifications les plus spécifiques sont : les tambours, les tambours à main, les tambours africains et les tambours de fanfare, bien qu’ils ne soient pas les seuls. Chaque classification comporte plusieurs types que nous verrons plus loin.

Il est difficile de couvrir autant d’options, mais nous allons voir les plus courantes dans chaque catégorie : Tambours (toms, grosse caisse, tarola), Tambour à main (congas, bongos, tablas), Tambour à cadre (tambourins, bodhran et riq), Tambour africain (tambour parlant, djembé, udu), Caisse claire de marche, multi-tenor, grosse caisse

Classement : les 3 meilleurs tambours

1ère place – bongos en acajou

Les bogos construits à la main avec du bois de chêne de Siam, ont un diamètre de 6 et 7 pouces respectivement. Leurs membranes ou plaques sont faites de peau de buffle. Ils ont des anneaux traditionnels recouverts de poudre noire.

Ses plaques latérales lui confèrent un grand renfort. Elles sont idéales pour les débutants ou tout amateur de percussions. Il est doté d’une clé de réglage. Ses matériaux sont de haute qualité et appartiennent à la marque Tycoon.

2ème place – Tambour à cadre Fiberskyn

Tambour à cadre de type tambour, de 12 cm de diamètre et de 2,5 cm de profondeur. Il comporte une incision pour le pouce et quatre trous sur la circonférence du boîtier où les doigts sont tenus ou pour suspendre le tambour dans un matériau quelconque qui permet de le suspendre et de le toucher en le frappant avec la main ou un maillet.

De la marque Remo, ces tambours sont brevetés avec leur boîtier Acousticon qui produit les mêmes qualités sonores que celles obtenues des tambours traditionnels. Il est fabriqué selon des normes élevées de solidité et de durabilité.

3ème place – Marque Djembe Pearl

Djembé professionnel, traditionnel et africain. Il a un design coloré, fait de bois et de matériaux plastiques, produit un bon son, a une grande force de démarrage, est amusant et facile à utiliser.

Il est configuré avec une sangle pour faciliter le chargement. Ses dimensions sont de 10 pouces par 6 pouces. Il est idéal pour les personnes qui se consacrent au monde de la musique ou pour celles qui veulent commencer à jouer de ce type d’instrument.

Guide d’achat

Cette classification des tambours est si large que pour en jouer, le mieux est de les connaître à fond, de manière à pouvoir être pleinement conscient de ce que l’on veut et aller directement l’acheter. Dans le guide suivant, nous vous expliquerons ce que sont les tambours, leurs avantages, leurs inconvénients et toute information complémentaire dont vous pourriez avoir besoin.

https://www.reviewbox.com.mx/

Musicien jouant du tabla, un instrument indien populaire. (Photo : Nila Newsom / 123rf.com)

Que sont les tambours ?

Les tambours sont des instruments de percussion, des membranophones, c’est-à-dire qu’ils ont des membranes ou des plaques où, lorsqu’on les frappe avec la main, avec un bâton ou un maillet, des sons et des rythmes indéterminés sont produits, ce qui signifie qu’il n’y a pas de son constant ou défini.

Ils sont généralement constitués d’une caisse de résonance, généralement cylindrique, dont un ou les deux côtés sont munis d’une plaque qui, lorsqu’elle est frappée ou secouée, produit des vibrations qui, à leur tour, émettent des sons de différentes sortes.

Quels sont les avantages ?

Les tambours ne sont pas seulement une expression musicale, mais aussi la voix du joueur. Ils vivent avec les différentes cultures soit pour le divertissement musical, soit pour d’autres types d’activités telles que des événements de football, des danses traditionnelles, des spectacles de divertissement, des marches de protestation, des marches scolaires ou militaires, des rituels, etc.

Avantages

  • Jouer du tambour sans stress
  • Il existe de nombreuses possibilités
  • Aide le système immunitaire
  • Aide au développement intellectuel
  • Améliorer la coordination

Inconvénients

  • Ils nécessitent une grande coordination
  • Ils sont généralement coûteux
  • Ils nécessitent une bonne méthode d’enseignement
  • L’apprentissage prend du temps

Tambour, main, cadre ou tambours africains. – A quoi devez-vous faire attention ?

Les tambours sont développés dans le monde depuis des années et des années, il existe de nombreuses options qui existent depuis les temps anciens et ne se démodent pas. Par type de tambour ou par zone géographique, nous pouvons connaître les anciennes et les nouvelles propositions.

Selon le genre et la façon dont nous voulons jouer, il y aura quelques variantes à prendre en compte pour le choix du tambour que nous devrions acheter. Mais bien sûr et avant tout, nous devons développer ce sentiment et cette coordination nécessaires. Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des catégories les plus populaires.

Le T du batteur. Dans la version acoustique ou électronique, ils sont au nombre de cinq : le tambour, le tom de sol et les deux toms d’air. Chacune d’entre elles comporte des mesures standard qui peuvent varier en fonction de la marque et de la série. Ces instruments ainsi que les cymbales servent de base musicale au sein d’un système sonore qui, avec le rythme et la vitesse, produit des chansons.

Main T. Ce sont des tambours dont on joue avec la main et ses parties, c’est-à-dire la paume, les doigts ou les pouces, ainsi qu’avec des baguettes ou des maillets. Ils sont de tailles et d’origines diverses. Chaque tambour a un motif distinctif à jouer et une technique de jeu.

Sur le banc. Aiguës, elles sont une sorte de tambour de plus, mais de dimensions plus réduites car leur timbre (synthétique ou cuir) est plus grand que leur profondeur. Il est entouré d’anneaux en bois et creusé dans le fond. Il peut s’agir de crécelles. Il existe des modèles qui peuvent être réglés par touches.

T. Les Afriacans. Là où le tambour représente plus qu’un simple instrument, ils font partie de leur culture puisqu’à travers le tambour ils communiquent. Beaucoup des tambours que nous connaissons aujourd’hui sont originaires d’Afrique et sont joués avec des sons polyrythmiques, en les faisant danser ensemble avec une variété de rythmes et de contretemps.

T. de la marche. Bien qu’elles soient similaires à celles des batteries, elles ont pour la plupart des tailles et des configurations différentes. Les tambours de marche sont utilisés dans les groupes d’étudiants ou de militaires qui défilent ou défilent avec leurs propres objectifs.

BATTERIE T. MAIN T. T. DU CADRE T. AFRICAINS T. DE MARCHA
Tambours Tarola, toms de sol, toms d’air, grosse caisse Bongos, Congas, tambours indiens, Tarahumaras Tambourins, Bodhran Djembe, Udu, Président Caisse claire, multi-tenor, basse
Pour jouer Bâtons, brosses Main ou maillets Les mains, contre le corps Mains ou maillets Maillets ou bâtons
Patches Polyester, nylon et Mylar Peau ou synthétique Peau ou synthétique Peau Polyester, nylon et Mylar
Utilise Fêtes, concerts, événements publics Concerts, fêtes, carnavals Danses, louanges, méditation, événements Festivals et danses publiques Défilés, marches

Qu’est-ce qu’un batteur ?

Dans les lignes qui suivent, nous en saurons un peu plus sur les tambours qui composent un ensemble, ces 5 éléments sont les bases pour pouvoir jouer, il y a même ceux qui décident de ne jouer qu’avec 4 tambours, en supprimant une prise d’air, car certains musiciens professionnels choisissent d’ajouter des tambours à leur ensemble.

Tarola ou Box. Cet instrument membranophone est l’un des principaux tambours de la batterie acoustique. Il s’agit d’une caisse claire à double membrane, une en haut et une en bas. Il possède des perles de métal dans la partie inférieure, qui contribuent à améliorer son son et à le rendre plus agressif.

Tom de Piso. Il fait également partie de la batterie et a l’un des sons les plus graves de tout l’ensemble, ses mesures les plus courantes sont 14×14 ou 16×16 pouces. Il est fabriqué avec 3 pieds télescopiques qui lui permettent d’être placé à la hauteur souhaitée.

Air Toms. Aussi connu sous le nom de Roto-Toms. Ce sont les tambours qui sont placés sur la grosse caisse. Ils existent en différentes tailles. Ils sont utilisés pour jouer et créer différents rythmes musicaux en conjonction avec les autres éléments du tambour. Comme les autres, ils disposent de deux patchs, bien qu’un seul puisse être placé à la convenance de l’utilisateur.

Bombo. C’est le plus grand batteur qui sert de base pour jouer des rythmes doux ou rapides selon le genre musical que le batteur veut jouer. Il est actionné par une pédale simple ou une double pédale.

Que sont les tambours de Mano ?

Les tambours à main apportent une charge culturelle importante, une partie de leur héritage historique comprend l’appartenance à des classes marginalisées ou le fait d’être le lien de communication d’une certaine ethnie. À l’exception des tablas, ce sont des tambours qui se sont développés socialement et qui nous donnent aujourd’hui des rythmes latins qui invitent à la danse, parmi eux se trouvent :

Congas. D’origine cubaine, ce sont de hauts fûts en forme de tonneau qui présentent des membranes ou des taches de peau. Ils sont généralement par groupes de deux, l’un ayant un diamètre inférieur à l’autre. Ils sont utilisés dans les rythmes latins car le son qu’ils produisent est associé à des sons tropicaux.

Bongos. Ce sont de petits tambours afro-cubains qui sont attachés les uns aux autres. Il existe deux tailles, l’une dite masculine est plus grande que l’autre dite féminine. Là où il y a des Congas, il y a généralement aussi des bongos. Ils sont également utilisés dans les rythmes latins.

Tableaux. Ce sont des tambours d’origine indienne, joués avec la paume des mains et le bout des doigts. Il y en a deux, l’une en métal appelée dagga (la grande) et l’autre en bois appelée tabla (la petite). Au centre, ils ont un cercle fait de bois de santal.

Quels sont les tambours de Marco ?

De nombreux endroits sur la carte des différents continents ont leur propre version de ce type de tambour avec quelques variations. Ils sont plus petits que les autres types de tambours, mais leur son est tout aussi virtuose et il est fascinant de voir ce que l’on peut obtenir en les jouant, certains d’entre eux le sont :

Tambourin. Il appartient à plusieurs zones géographiques où il est utilisé avec de petites variations, par exemple le Pandeiro ressemble beaucoup mais il est originaire du Brésil. Le tambourin est entouré de bois et comporte des trous où sont placés de petits tambourins ou des micro-soucoupes qui, lorsqu’on les bat ou qu’on les secoue, produisent un son.

Bodhran. Tambour à cadre irlandais ou celtique qui se joue avec les paumes de la main ou avec des baguettes ou des maillets. Son diamètre varie de 25 à 69 centimètres et sa profondeur est de 10 centimètres. Sa membrane est généralement en peau de chèvre, bien qu’elle puisse être fabriquée à partir de peaux d’autres animaux.

Riq. C’est un instrument oriental similaire au tambourin. Il est configuré avec un cadre en bois, et une peau de poisson ou de chèvre. On la joue en la secouant avec la tête, ou en la faisant sonner verticalement ou horizontalement.

Que sont les tambours africains ?

Le simple fait de les connaître en Afrique nous donne déjà l’idée de rythmes riches en mouvement, de cérémonies chargées d’énergie, d’actes sonores qui intègrent une communauté et qui sont désormais adaptés aux différents styles et événements d’autres pays. Parmi les plus connus, on peut citer

Tambour parlant. Ce magnifique tambour en forme de sablier, muni d’une bandoulière, est joué avec un batteur courbé sous le bras. Il a mérité ce nom parce que le musicien a la capacité d’imiter avec le son, la langue lorsqu’il parle. Il a été inventé au Nigeria.

Djembé. C’est un tambour en forme de gobelet fait de bois dur, son écusson est en peau de chèvre. Ils sont connus sous le nom de tambours de guérison ou de collecte. C’est un petit tambour mais avec une grande puissance musicale qui est utilisé dans différents sons.

Wow. C’est un tambour de qualités différentes de celles des tambours traditionnels car ils sont faits d’argile nigériane, dans leur conception ils peuvent avoir une ou deux chambres et pour en jouer on frappe avec la main ou les doigts sur la surface ou le corps de l’instrument.

Que sont les tambours de marche ?

Les moins populaires au Mexique, mais elles sont largement utilisées dans d’autres pays, par exemple aux États-Unis où presque chaque université a son propre groupe et où elles se produisent chaque année lors de matchs de football ou de concours de groupes interscolaires, pour leur part elles sont également utilisées dans les défilés militaires ou dans les batucadas. Le plus courant :

Le piège de la marche. Il s’agit d’un tambour dont les mesures sont plus profondes que celles des tambours et qui est fabriqué avec des tensions très élevées générées par un accessoire appelé piège qui produit à son tour des sons aigus. Il est fait de Kevlar.

Multi-tenor. Il est constitué d’un ensemble de plusieurs tambours de tailles différentes. Il peut aller de 4 à 6 tambours selon la configuration. Ils sont aigus et se jouent avec des baguettes ou des maillets. Les plus petits tambours sont appelés béliers ou grenailles.

Tambour. C’est pratiquement la grosse caisse, c’est une grosse caisse basse ou d’enregistrement qui marque la base dans les mélodies. Pour pouvoir en jouer, surtout si l’orchestre marche, ils le portent sur leurs épaules avec des sangles ou des attaches spéciales.

Combien coûte un tambour ?

La variété des tambours qui existent est si grande que si nous étions des collectionneurs, nous nous donnerions la peine de mettre une galerie ou un musée, et la quantité d’options que vous pouvez trouver et les prix disponibles sont si grands. Les prix varient en fonction du type de tambour, de la taille, du matériau, de l’origine, de la marque et bien sûr de la qualité.

Savoir quel genre de tambour vous voulez et quel budget vous avez est le début. Un petit tambour et l’un des plus connus pourrait coûter 650 MXN, soit le prix d’un djembé en acajou de 4 pouces. Si vous cherchez quelque chose de plus excentrique et de plus inhabituel, comme certaines planches Om et leur trident, vous pouvez obtenir plus de 4000 MXN.

Une batterie électrique ou acoustique avec ses tambours peut vous coûter plus de 8 000 MXN ou moins, et jusqu’à plus de 50 000 MXN, certains congas plus de 7 000 MXN, etc. Chaque type de tambour a sa propre gamme de prix et ses variantes que vous devez vérifier.

Où acheter un tambour ?

La meilleure option est de s’adresser à un magasin spécialisé, c’est-à-dire un magasin de musique, où vous avez même la possibilité de toucher les instruments, dans certains établissements, on vous laisse l’essayer et vous connecter avec lui.

Parce qu’avec ce que vous allez dépenser, vous feriez mieux de vous assurer que vous êtes à l’aise dans tous les domaines.
Vous pouvez vous rendre dans des magasins tels que Music Club, Top Music, Veerkamp, Karma Music ou, si vous souhaitez faire le tour du centre historique du CDMX, vous trouverez dans la rue Bolivar divers magasins dédiés à ce quartier.

Mais si vous préférez ne pas quitter votre domicile, vous pouvez acheter dans le confort de votre ordinateur et visiter des magasins en ligne tels que Amazon, Mercado Libre, Veerkamp online, chez Mr Music Mexico, Venus Music, Faly Music, Gama music ou au Music Club. Chacune de ces pages vous donne la possibilité d’acheter en ligne en toute sécurité.

https://www.reviewbox.com.mx/

Officiers jouant avec des instruments de marche (Photo : Александр Корчагин / 123rf.com)

Critères d’achat : facteurs permettant de comparer et de qualifier les différents modèles de fûts

Comme nous l’avons déjà mentionné à plusieurs reprises, il existe de nombreuses options dans ce type d’instrument, mais pour être sûr d’aller faire votre achat, nous vous recommandons de tenir compte de ces recommandations générales.

  • Genre de musique
  • Taille
  • Matériel

Genre de musique

Si vous n’êtes toujours pas sûr du tambour le plus approprié, il serait bon de vous concentrer sur ce que vous voulez jouer, le genre musical vous aidera beaucoup à déterminer la direction que vous pourriez prendre. Par exemple, une batterie vous donne de nombreuses possibilités de jouer presque tous les genres, des ballades au rock le plus sombre, en passant par le reggae, la salsa, etc.

Si vous aimez les sons plus indigènes, alors vous devriez approcher les autres options, car un reggae, une salsa ou une cumbia, une musique de capoeira, des tambourins, des bongos, des congas ou un djembé travaillent pour vous, mais si vous voulez expérimenter des rythmes plus profonds et moins commerciaux, alors approchez d’autres options.

Taille

La taille a son importance, car selon l’instrument que vous achetez, il s’agira de la place qu’il prend dans votre maison, dans votre voiture, dans votre vie. Gardez à l’esprit que si vous choisissez des tambourins, des bongos ou des planches, ils prennent moins de place, sont facilement transportables et peuvent être stockés plus facilement.

Un instrument de taille moyenne comme le djembé ou les congas prend plus de place, mais pas comme la batterie, qui nécessite un instrument plus large d’au moins un mètre sur un mètre ou un mètre et demi (selon sa largeur), non seulement pour le placer, mais aussi pour en jouer, car il faut une certaine amplitude de mouvement.

Dans certains cas, la taille influence également la tonalité et le volume produit par le tambour, comme c’est le cas du tambour parlant qui, mesurant 13 centimètres de long et 7 de diamètre, atteint des tonalités plus élevées que ce que même deux interprètes à une distance de 32 km entre eux peuvent tenir une conversation tonale.

Matériel

Les instruments sont pour la plupart en bois, la variété de leurs options fait partie de leur qualité, de leur force et de leur résonance. Certaines variantes sont en chêne, acajou, bouleau, hêtre, mais il y en a beaucoup d’autres, mais il y en a aussi en métal comme c’est le cas de l’un des tambours des planches.

Le matériau du boîtier de l’instrument, associé à son patch ou à sa membrane, génère un son qui va de haut en bas, de doux à fort, de résonnant à sec. Les patchs peuvent être synthétiques ou fabriqués à partir de la peau de différents types d’animaux tels que les chèvres ou les vaches.

(Photo de l’image présentée : paulbr75 / pixabay.com)